La parole positive




   Beaucoup n'ont pas appris à maîtriser leurs pensées et leurs sentiments, et dans les conversations ils se laissent aller à raconter n'importe quoi sur les uns et les autres. Et bien, sachez que c'est très grave, car si vous avez calomnié quelqu'un, si vous lui avez enlevé son prestige ou son honneur, il peut s'ensuivre des événements fâcheux pour lui, pour son évolution, et le Ciel vous condamnera. Bien sûr, on dira : « Mais je ne pensais pas vraiment les mauvaises paroles que j'ai dites. » C'est possible, mais il faut savoir que les esprits malfaisants s'emparent de nos paroles négatives et, tôt ou tard, les réalisent. La parole, c'est comme un support matériel que nous leur fournissons et dont ils se servent pour l'exécution de leurs mauvais desseins. On ne peut pas le leur reprocher, c'est à nous de ne pas leur fournir les conditions pour faire du mal.

   Il faut donc être vigilant
 : dès que vous vous rendez compte que vous êtes allé trop loin dans vos critiques ou vos accusations contre quelqu'un, efforcez-vous de trouver rapidement d'autres paroles, d'autres pensées, d'autres forces qui répareront les dégats. Ce n'est qu'à cette condition que la « loi » vous tiendra quitte. D'une façon générale, il vaut mieux ne jamais finir une conversation sur des paroles négatives. Même si on est obligé de faire des critiques justifiées sur quelqu'un, il faut tâcher de finir par des paroles positives à son sujet. Il y a toujours quelque chose de bon dans chaque créature, alors, trouvez chez lui au moins une bonne qualité, mentionnez-la et arrêtez-vous.

   Un bon critère pour se connaître et savoir où on en est, c'est d'analyser ses paroles
 : parlez-vous à la légère ? Ce que vous dites est-il décousu, excessif, intéressé, malveillant ?... Une fois que vous vous êtes analysé, surveillez-vous. Avant de parler, demandez-vous pour quelle raison vous voulez ouvrir la bouche : est-ce pour faire du bien, pour éclairer quelqu'un, le libérer, le guérir, ou bien l'égarer, régler des comptes, l'humilier et assouvir ainsi les tendances de votre nature inférieure ? Dans ce cas, il est préférable de vous taire. Et d'une façon générale, il vaut mieux parler moins. C'est la parole souvent qui maintient les êtres dans les degrés inférieurs de l'évolution.

   Alors, à l'avenir, faites attention. Quelles que soient les personnes que vous rencontrez, tâchez de parler sur des sujets utiles, constructifs, afin qu'en repartant chez soi, chacun puisse penser des autres
 : « Ah, que ces êtres soient bénis pour toutes leurs bonnes paroles qui m'ont donné du courage, une meilleure vision des choses, qui m'ont inspiré le désir de rester toujours sur le chemin de la lumière ! »

   La langue n'a pas été donnée aux hommes pour affaiblir ou anéantir les autres. Son rôle est de relever celui qui est tombé, d'éclairer celui qui de trouve dans l'obscurité, de guider ceux qui se sont égarés. La langue n'a été donné aux hommes que pour bénir, remercier, communier dans la sagesse, la justice et l'amour. Ceux qui méconnaissent la valeur de cette richesse qu'ils possèdent la perdront un jour, dans cette incarnation ou dans une autre.


Omraam Mikhaël Aïvanhov


 
 
Page 1     Vivre #1 André A. Bernier

Page 2     
Vivre #2   André A. Bernier

Page 3     
Les 3 niveaux d'amour entre conjoints   André A. Bernier

Page 4     
L'amour   Daphne Rose Kingma

Page 5     
Cinquante façons d'aimer son partenaire   Mark et Chrissy Donnely

Page 6     
Vivre au présent   André A. Bernier

Page 7     
Réussir, un jour à la fois   Modus Vivendi

Page 8     
Citations   Randonneur.net

Page 9     
Maximes d'amour   Daphne Rose Kingma

Page 10   
Maintenant j'aime ma vie   Zenie

Page 11   
La respiration, source d'énergie   Jean-Louis Victor

Page 12   
L'effet des pensées sur les circonstances   James Allen


 


 



 


 
 33 

 



Créer un site
Créer un site