Le secret du cœur



 
   Le destin te trahit : il dévoile les pensées les plus secrètes de ton cœur. Le cœur est le lieu de naissance des réalités nouvelles. De là se répand un torrent ininterrompu de vie et de force dans toutes les parties du corps, comme du « plus grand corps » de la vie. Il est le centre de toutes les forces et de tous les pouvoirs mentaux.

   Là, dans le cœur, prennent naissance tous les éléments de l'âme et toutes les conditions de vie ; là ont leur source les pensées qui édifieront le destin, les sentiments et désirs, les plans et visées de la volonté et les réalisations de la vie extérieures qui s'y rapportent.

   Si le cœur est polarisé positivement, il devient alors la source vive du succès dans la vie. Est-il rempli de sentiments d'amertume et d'angoisse, il devient alors la source polluée d'événements fâcheux. Avec raison, on peut affirmer : « Selon ce que l'homme pense en son cœur, telle sera sa vie. Ce qui se passe à l'extérieur est comme ce qui est au-dedans de lui ».

   Ton cœur recèle autant de puissance créatrice que le cœur flamboyant de la Divinité. Qu'as-tu fait jusqu'ici de cette force ?

   La plupart de gens vont à leur travail quotidien, le cœur lourd de soucis. Ils cherchent la santé avec un cœur plein d'images de maladie et de crainte de la mort. Ils courent après le bonheur, le cœur chargé d'appréhensions au sujet d'un malheur possible. Peut-il sortir autre chose de tout cela qu'une armée de mésaventures et de privations ?

   Nous ne formulons aucune accusation ; il ne s'agit que d'un appel à la connaissance de soi-même et à la libération par le renouvellement du cœur. Car, si absurdes qu'aient été jusqu'ici les pensées que tu couvais en ton cœur, et par conséquent, si médiocre qu'ait été ta vie, il suffit de mettre consciemment à ton service la force de réalisation des pensées positives qui habitent ton cœur et de t'habituer à utiliser convenablement ce pouvoir, pour transformer ta vie du tout au tout.

   Les pensées vont et viennent perpétuellement dans ton cœur. Ta vie se construit à la convenance des hôtes-pensées qui reviennent périodiquement à l'« hôtel du cœur » ou de ceux dont le long séjour a laissé des traces très nettes. Même lorsque tu dors, le va-et-vient des pensées ne subit aucune interruption à l'auberge de ton cœur, ainsi que les rêves te permettent de t'en rendre compte. Et ta vie reflète une variété à l'image de la société mélangée qui fréquente ton cœur.

   Si tu n'exerces aucun contrôle sur les hôtes-pensées de ton cœur, ta vie se déroule de façon désordonnée, inharmonieuse, et tu ne peux plus en influencer le cours. Maintes pensées indésirables pénètrent en ton cœur ; quoi d'étonnant, alors, si des dissonances correspondantes se manifestent dans ta vie !



Mais que peux-tu donc faire là-contre ?


   Il paraît inutile de vouloir t'opposer en bloc au flux de pensées envahissant, de fermer ton hôtel du cœur. Essaie de le faire et tu seras étonné de la quantité de pensées qui s'infiltreront en abondance par les « petites portes » et qui, sciemment, t'importuneront...

   Cela te causera le même étonnement que celui de l'enfant qui voudrait arrêter le courant d'une rivière avec les mains et s'étonne ensuite des remous occasionnés. Le flot mugissant des pensées passe par-dessus toi sans rencontrer d'obstacles et à travers toi, et le bruit qu'il fait t'emplit les oreilles.

   Tu ne peux pas l'empêcher de traverser ton cœur. Mais tu as en mains tout ce qu'il te faut pour décider du genre de pensées qui pourront entrer dans ton cœur et y trouver asile.

   C'est uniquement de cette manière, en t'appliquant continuellement à sélectionner les hôtes-pensées — choix qui est en même temps refus de prendre en considération les mauvaises — que tu apporteras de l'ordre dans le flux des pensées et que tu aboutiras à ce résultat, que les hôtes résidants dans la demeure de ton cœur deviendront d'un caractère toujours plus noble et plus précieux, et qu'en même temps, la force d'attraction de ton cœur envers tout ce qui est positif et profitable, croîtra continuellement.

   Encore une fois : Tu ne peux pas stopper le torrent des hôtes-pensées vers ton cœur, mais bien le régulariser. Tu peux fixer l'espèce et la direction des pensées et, par là, la ligne directrice de ton destin futur. Tu peux inviter des pensées positives à séjourner chez toi, de telle sorte qu'il ne reste finalement plus de place pour les hôtes-pensées indésirables. Parmi les pensées, on commencera bientôt à colporter que les bonnes pensées trouvent asile chez toi, mais que les négatives ne sont pas les bienvenues et n'ont aucune chance d'y trouver une place, si modeste soit-elle.

 

source : Le hasard n'existe pas ! , par K.O. Schmidt



 
Page suivante

Page d'accueil





 
Page 1     Vivre #1   André A. Bernier

Page 2     
Vivre #2   André A. Bernier

Page 3     
Les 3 niveaux d'amour entre conjoints   André A. Bernier

Page 4     
L'amour   Daphne Rose Kingma

Page 5     
Cinquante façons d'aimer son partenaire   Mark et Chrissy Donnely

Page 6     
Vivre au présent   André A. Bernier

Page 7     
Réussir, un jour à la fois   Modus Vivendi

Page 8     
Citations   Randonneur.net

Page 9     
Maximes d'amour   Daphne Rose Kingma

Page 10   
Maintenant j'aime ma vie   Zenie

Page 11   
La respiration, source d'énergie   Jean-Louis Victor

Page 12   
L'effet des pensées sur les circonstances   James Allen


 


 



 


 
 17 

 



Créer un site
Créer un site